Changer de langue : NL

Les relais pour la prise en charge de votre proche Ajouté le 16/02/2021 à 15h04

Les relais pour la prise en charge de votre proche

Vous êtes SAM et avez besoin de prendre un temps de repos ? Vous vous demandez comment s’organiser pour assurer le bien-être et le suivi de votre proche pendant que vous êtes en vacances ? Découvrez les solutions qui s’offrent à vous.

Il existe différentes possibilités vous permettant de prendre un peu de répit, de partir en vacances tout en vous assurant que votre proche soit entre de bonnes mains. Voyons ensemble une liste reprenant certaines de ces solutions.

 

Les professionnels de services à domicile

De nombreuses structures proposent un panel de services à domicile qui peuvent se relayer pour prendre soin de votre proche.

Les centres de coordination d'aide et soins à domicile ont la mission d’assister toute personne en perte d’autonomie souhaitant rester dans son lieu de vie, en organisant les différentes prestations de soins, d’aide et de services au domicile d'une personne.

  • Les services proposés :

Les centres de coordination d’aide et de soins à domicile organisent toute une série de services, organisés en interne ou en externe, en collaboration avec certaines associations. Parmi les services proposés, on retrouve notamment :

- Soins infirmiers et palliatifs à domicile
- Garde à domicile
- Repas à domicile
- Coiffure à domicile
- Manucure/Pédicure
- Kinésithérapie
- Etc.

  • Procédure d’accès aux services

Sur base d’une visite à domicile, la centrale de services analyse la situation de votre proche et élabore ensuite un plan d’intervention à proposer au bénéficiaire. Les interventions seront planifiées en concertation avec les différents prestataires.

  • Les centres de coordination d’aide et de soins à domicile en Belgique francophone

Cliquez ici pour voir la liste des centres de coordination à Bruxelles.
Cliquez ici pour voir la liste des centres de coordination en Wallonie.

 

Les services de garde à domicile

Que votre proche nécessite une présence ponctuelle ou quotidienne, il existe ce qu’on appelle des « services de garde à domicile ». La garde à domicile (ou garde malade) apporte une présence attentive et sécurisante, de jour comme de nuit. Elle seconde les proches d’une personne en perte d’autonomie et veille au bien-être physique et moral de cette dernière.

Les services de garde sont organisés par des centres de coordination de soins à domicile, mais également par certaines associations qui en ont fait leur mission, à l’image de l’Asbl Gammes. Pour vous faire une idée du coût que représente un service de garde, consultez la brochure de tarifs de l’Asbl.

Consultez notre listing (non exhaustif) des services de garde actifs en Belgique francophone.

 

Les services de télé-assistance

La télé-assistance est un service d’aide et de vigilance destiné aux personnes âgées et/ou handicapées. Le principe est simple : le bénéficiaire du service est relié à un centre d’appel disponible 24h sur 24 et 7 jours sur 7, au moyen d’un petit appareil qu’il porte sur lui (très souvent sous forme de médaillon ou de bracelet).

  • Comment ça fonctionne ?

En cas de chute, de malaise ou de tout autre incident, votre proche appuie sur son bracelet qui émet alors une alerte auprès d’une centrale d’écoute. Un téléopérateur appellera alors votre proche pour prendre des renseignements sur la situation et alertera des personnes déterminées à l’avance (voisins, membres de la famille, amis, etc). Et si votre proche ne répond pas lors de l’appel, des services de secours interviennent automatiquement.

  • Combien ça coûte ?

Généralement, le matériel nécessaire pour organiser la télé-assistance est loué et la personne qui en bénéficie est souscrite à un abonnement auprès de l’organisme qui installe le système.

Les tarifs moyens pour la télé-assistance varient en fonction de la formule choisie. La télé-assistance à domicile coûte en moyenne 30 € par mois, tandis que pour une télé-assistance mobile (c’est-à-dire à domicile ET en déplacement), les tarifs se situent en moyenne entre 50 et 70 € par mois[1].

  • Quelques exemples de services de télé-assistance de Belgique francophone

- Centrale de Services à domicile (Bruxelles)
- Sérénité Assistance (toute la Belgique)
- Soins Chez Soi (Bruxelles)
- Télé-Secours (Wallonie et Bruxelles)
- Télé Assistance Mons (Mons)
- Vitatel (Wallonie et Bruxelles)

Consultez notre guide médico-social pour une liste plus exhaustive des services de télé-assistance disponibles.

 

La solidarité citoyenne

Dans le cas où votre proche serait isolé en votre absence ou plus simplement s’il a besoin de compagnie, certaines initiatives de proximité permettent d’organiser des visites à son domicile.

Certaines associations organisent des visites à domicile pour les personnes isolées (temporairement ou non). C’est notamment le cas de Convivial et la Ligue des familles qui ont lancé le projet « Voisins solidaires ».

La Croix-Rouge aussi organise des visites à domicile pour personnes isolées. Chaque année, plus de 6500 visites sont effectuées par des bénévoles formés pour l’activité[2].

 

Pour aller plus loin:
Découvrez les initiatives de solidarité entre voisins qui peuvent vous permettre, vous ainsi que votre proche, de vous sentir un peu moins seul.



[1] http://assistance-retraite.be/les-dernieres-actualites/la-teleassistance
[2] https://volontariat.croix-rouge.be/tendre-la-main/

author pic Source de
l'article

SAM le Réseau des Aidants / Réseau SAM

Initié en 2016 par l’ASBL Aidants Proches Bruxelles et son projet baptisé alors « Mon Réseau Aidant Bruxelles », le « Réseau SAM » est sorti de sa phase-pilote en septembre 2018 et repris dès lors par l’ASBL éponyme : « SAM-le Réseau des Aidants » créée spécifiquement pour faire évoluer cette initiative d’envergure. Le leitmotiv : « tous les aidants proches sont des SAM mais tous les SAM ne sont pas forcément aidants proches » caractérise la volonté de l’association de travailler en prévention, avant que les aidants ne se trouvent épuisés par la situation. L’idée est de les soulager dans leur quotidien en donnant de la visibilité aux soutiens existants mais également en proposant une campagne de communication calquée sur le modèle du « BOB » et facilitant donc l’auto-reconnaissance des aidants avant qu’ils ne tombent dans l’épuisement. Sur le Réseau SAM, les personnes dites « Solidaires à la Maison » (pour « SAM »), c’est-à-dire toutes personnes soutenant un proche en perte d’autonomie à cause de la maladie, du handicap ou de l’âge avancé, trouveront du soutien via un annuaire médico-social, des infos utiles et un espace d’échanges entre paires et avec certains professionnels du secteur.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser