Rester à la maison à l’heure du numérique Ajouté le 29/07/2020 à 16h16

Être SAM demande parfois de faire des efforts en terme d’animations et d’imagination. En effet, proposer des activités à une personne fragilisée n’est pas toujours aisé… Mais alors que faire si on ne peut même plus sortir ?

Rester à la maison à l’heure du numérique

Les écrans font partie intégrante du quotidien en 2020 et ils peuvent aussi être une véritable source de divertissements. Séries, films et jeux vidéo de quoi passer un bon moment en famille.

« Netflix & Chill »

Sur les plateformes de streaming en ligne, vous trouverez des séries, des films mais aussi des documentaires adaptés à tout un chacun. Le must ? La possibilité de paramétrer les différents comptes utilisateurs pour que le contenu visionné soit adéquat (y compris pour les plus jeunes).

Rester à la maison à l’heure du numérique

Jeux vidéo ?! Oui mais…

Les jeux vidéo ont souvent mauvaise réputation mais ils peuvent dans certains cas être à l’origine de bons moments en famille… La Wii ou encore la Nitendo par exemple et son mode multijoueur permet de jouer à plusieurs à de très chouettes jeux. De plus, la plupart des consoles offrent désormais la possibilité d’acheter les jeux en ligne, même plus besoin de se déplacer jusqu’au magasin.

Rester à la maison à l’heure du numérique

Tablettes & Smartphones

Ce sont des outils précieux au quotidien car ils constituent un lien direct vers toutes les sources d’information et les réseaux sociaux. Ils permettent aussi de ne jamais s’ennuyer grâce aux applis de jeux.

Il y a d'ailleurs certains sites qui compilent toutes les offres "cultures" à consulter en ligne comme par exemple Pyjam'Advisor.

Bien sûr il y a d’autres petites choses du quotidien à faire pour s’occuper comme lire un bon livre, écouter un CD ou encore regarder un chouette film. Mais aussi toutes ces choses qu’on remet systématiquement à plus tard… Rester chez soi ? C’est l’occasion ou jamais !

author pic Source de
l'article

SAM ASBL /Fondation d'Utilité Publique

Initié en 2016 par l’ASBL Aidants Proches Bruxelles et son projet baptisé alors « Mon Réseau Aidant Bruxelles », le « Réseau SAM » est sorti de sa phase-pilote en septembre 2018 et repris dès lors par l’ASBL éponyme : « SAM-le Réseau des Aidants » créée spécifiquement pour faire évoluer cette initiative d’envergure. Le leitmotiv : « tous les aidants proches sont des SAM mais tous les SAM ne sont pas forcément aidants proches » caractérise la volonté de l’association de travailler en prévention, avant que les aidants ne se trouvent épuisés par la situation. L’idée est de les soulager dans leur quotidien en donnant de la visibilité aux soutiens existants mais également en proposant une campagne de communication calquée sur le modèle du « BOB » et facilitant donc l’auto-reconnaissance des aidants avant qu’ils ne tombent dans l’épuisement. Sur le Réseau SAM, les personnes dites « Solidaires à la Maison » (pour « SAM »), c’est-à-dire toutes personnes soutenant un proche en perte d’autonomie à cause de la maladie, du handicap ou de l’âge avancé, trouveront du soutien via un annuaire médico-social, des infos utiles et un espace d’échanges entre paires et avec certains professionnels du secteur.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser