Être SAM & confiné : Puis-je sortir visiter mon proche ? Ajouté le 31/03/2020 à 11h26

Le gouvernement l’a annoncé : tout le monde reste chez soi ! Oui mais… quand on est SAM ? Comment fait-on pour prendre soin de son proche fragilisé ? Eclairage.

Être SAM & confiné : Puis-je sortir visiter mon proche ?

Bien que les SAM ne dispose pas d’une dérogation particulière, il n’est pas interdit de se déplacer si l’argument est valable. S’occuper d’un proche, veiller à son bien-être et à son état de santé fait partie du quotidien des SAM. Les personnes qui prennent soin d’un proche fragilisé sont donc autorisés à se déplacer mais doivent prendre toutes les précautions nécessaires au bon déroulement de cette visite et ne doivent en aucun cas quitter leur domicile sans motif.

Il ne s’agit pas d’une visite de courtoisie qui peut être aisément remplacée par un coup de téléphone ou, pour les plus nostalgiques, un envoi postal mais bien de se rendre au chevet de quelqu’un afin de lui apporter ses repas ou ses courses, ses médicaments ou l’assister dans les actes de la vie quotidienne (toilette, prises de médicaments, soins éventuels, etc.).

Actuellement, toutes les visites non urgentes chez le médecin ou à l’hôpital sont interdites et, si prévues au préalable, repoussées à une date ultérieure dans la mesure du possible.

 Le cas particulier des résidences

Les SAM de personnes en résidence devront toutefois prendre leur mal en patience. En effet, les maisons de repos (et de soins) ainsi que les résidences-services sont totalement confinées. Il est interdit d’en sortir ou d’y entrer. Si, vraiment vous devez apporter quelque chose à votre proche en institution, le personnel a généralement instauré un système de sas permettant de déposer des affaires ou de la nourriture en provenance de l’extérieur et remis aux résidents par les aides-soignants présents sur place.

En effet, le personnel étant compétent en terme de soins de santé, l’état estime qu’il est préférable de ne laisser personne susceptible d’être porteur du virus pénétrer dans l’enceinte des maisons de repos, leur public étant particulièrement à risque (personnes âgées de plus de 60 ans).

Être SAM & confiné : Puis-je sortir visiter mon proche ?

Visite à l’hôpital

Rendre visite à un proche hospitalisé est généralement interdit sauf pour les parents d’enfants malades ou les patients en état critique. Dans ces circonstances, un seul visiteur à la fois sera toléré et le respect des mesures de prévention exigé.

Avant de se déplacer, il vaut mieux se renseigner via le site de l’hôpital ou par téléphone afin d’éviter toute mauvaise surprise à l’arrivée et générer un stress supplémentaire auprès du personnel soignant.

L’exception confirme la règle

Toutefois, dans des situations exceptionnelles comme par exemple les soins palliatifs ou pour une nécessité absolue ou un décès, il est possible pour les SAM de se rendre au chevet de leurs proches âgés en institution ou à l’hôpital. Les consignes de précautions (distanciation sociale, hygiène, etc.) restent évidemment d’application.

Cette situation temporaire n’est pour autant pas facile à vivre pour les SAM habitués à consacrer du temps à leurs proches fragilisés. L’équipe SAM veille et met à jour régulièrement les informations dont elle dispose.

Les réseaux de solidarité sont identifiables grâce à notre nouvelle catégorie temporaire « SAM Solidaire – Coronavirus » et vous permet d’entrer en contact avec des personnes susceptibles de rendre quelques services à vos proches en difficultés si vous êtes en incapacité de le faire.

author pic Source de
l'article

SAM ASBL /Fondation d'Utilité Publique

Le projet SAM a démarré en 2016, à l’initiative d’Aidants Proches Bruxelles. L’objectif de ce projet est de rendre visible l’offre existant actuellement à destination des aidants, ceci afin de soulager leur quotidien. Travailler à la prévention en facilitant l’accès à l’information et les interactions avec la communauté des SAM… Prévenir plutôt que guérir. L’un des objectifs majeurs de l’association étant la prévention. Rapidement on se rend compte qu’il est important de réfléchir à un point essentiel « tous les aidants proches sont des SAM mais tous les SAM ne sont pas forcément aidants proches ». Les études prouvent qu’une personne se déclarant « aidant proche » se trouve déjà en situation d’épuisement car elle n’a pas trouvé de soutien adéquat en amont. Aussi, inspirée de la campagne « BOB », c’est ainsi que nait l’identité «SAM». Elle a pour but de faciliter l’auto-reconnaissance de ces aidants potentiels et de créer un réflexe « Je suis SAM ». C’est pourquoi, en mai 2018, l’asbl Aidants Proches Bruxelles passe le relais à l’asbl SAM le Réseau des Aidants, créée spécifiquement pour porter ce projet qui sort de sa phase pilote et s’étend à partir de cette date à la Wallonie.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser