SAM & Confiné : Garder le lien malgré l’isolement Ajouté le 06/04/2020 à 10h45

Le confinement renforce le sentiment de solitude des SAM et de leur proche fragilisé non cohabitant déjà généralement plus isolés. Alors pour maintenir le lien malgré les circonstances, la technologie reste le moyen incontournable pour y parvenir. Focus sur différentes applis utilisables sur smartphone ou PC

SAM & Confiné : Garder le lien malgré l’isolement

Les classiques

Leur réputation n’est plus à faire et leurs utilisateurs sont nombreux. Simples d’utilisation, ces applis permettent aisément les vidéos conférence avec une ou plusieurs personnes à la fois.

  • Messenger : liée directement à votre compte Facebook, Messenger est probablement l’application de chat la plus connue et la plus utilisée actuellement. Visioconférence, discussion instantanée, messages vocaux, conversation de groupes  (jusqu'à 50 personnes) mais aussi partage de pièces jointes, elle rassemble tout ce qu’on peut attendre d’une appli mobile et PC.
  • Skype: utilisable sur différents supports, skype permet grâce à une simple adresse email reliée à un compte sur l’application d’entrer en visioconférence avec plusieurs personnes simultanément (jusqu'à 24 personnes) mais propose également le partage d’écran ou le traditionnel chat en ligne.
  • WhatsApp: application mobile multiplateforme qui fournit un système de messagerie instantanée chiffrée de bout en bout aussi bien par Internet que par les réseaux mobiles ; elle est la plus sécurisée des applications gratuites de discussions. WhatApp permet d’échanger des pièces jointes, de converser via un chat, par messages vocaux ou vidéo (jusqu'à 4 personnes pour la vidéo).
  • Facetiime : application d'apple, utilisable par 32 personnes à la fois, mais uniquement pour les personnes possédant un compte client apple

Les méconnues

Moins connues que les précédentes, les applications ci-dessous sont pourtant tout aussi efficaces et facile à prendre en main.

  • Imo : utilisable sur PC mais aussi sur smartphone, Imo permet d’envoyer des messages textes ou audio ainsi que de faire des conférences vidéo avec plusieurs utilisateurs en même temps. Elle est bien évidemment gratuite et téléchargeable sur Android ou l’AppStore. 
  • Telegram : Telegram Messenger est une application de messagerie sécurisée hébergée sur le cloud. L'application gratuite est disponible sur smartphone ainsi que sur ordinateur et en tant qu'application web. Les utilisateurs peuvent échanger des messages, photos, vidéos et documents sans limite de taille.
  • Viber : Similaire à Whatsapp, Viber a connu un bref succès il y a plusieurs années. Toutefois, elle remplit toujours sa mission principale en permettant les discussions instantanées de groupe par texte, audio ou vidéo.

Un peu de fun

Elle défraie la chronique depuis le début du confinement… House Party permet, comme son nom l’indique, de faire la "fête à la maison". Partager un apéro virtuel ou bien discuter pendant des heures avec toute la famille à distance devient possible grâce à cette appli. Cependant, elle est très controversée pour son respect des politiques de protection des données personnelles Enfin elle est gratuite mais comporte un certain nombre d'options payantes.

Comment ça marche ?

Si vous rencontrez des difficultés à faire fonctionner de telles applications, il existe plusieurs tutoriels en ligne pour assister les novices dans leur utilisation :

Si vous n’êtes pas amateur de nouvelles technologies, il vous reste la possibilité d’utiliser de l’encre et du papier pour démarrer une liaison épistolaire avec vos proches confinés.

author pic Source de
l'article

SAM ASBL /Fondation d'Utilité Publique

Initié en 2016 par l’ASBL Aidants Proches Bruxelles et son projet baptisé alors « Mon Réseau Aidant Bruxelles », le « Réseau SAM » est sorti de sa phase-pilote en septembre 2018 et repris dès lors par l’ASBL éponyme : « SAM-le Réseau des Aidants » créée spécifiquement pour faire évoluer cette initiative d’envergure. Le leitmotiv : « tous les aidants proches sont des SAM mais tous les SAM ne sont pas forcément aidants proches » caractérise la volonté de l’association de travailler en prévention, avant que les aidants ne se trouvent épuisés par la situation. L’idée est de les soulager dans leur quotidien en donnant de la visibilité aux soutiens existants mais également en proposant une campagne de communication calquée sur le modèle du « BOB » et facilitant donc l’auto-reconnaissance des aidants avant qu’ils ne tombent dans l’épuisement. Sur le Réseau SAM, les personnes dites « Solidaires à la Maison » (pour « SAM »), c’est-à-dire toutes personnes soutenant un proche en perte d’autonomie à cause de la maladie, du handicap ou de l’âge avancé, trouveront du soutien via un annuaire médico-social, des infos utiles et un espace d’échanges entre paires et avec certains professionnels du secteur.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser