Changer de langue : NL

A quelles conditions une mesure de mise en observation peut-elle être demandée ? Ajouté le 26/10/2021 à 09h48

Pour être mise en observation, la personne doit répondre à 3 conditions :

  • Avoir une maladie mentale. Cette maladie sera établie par le médecin dans son rapport médical circonstancié.   Ce rapport constate la maladie mentale de la personne et décrit de manière précise et complète en quoi cette maladie représente un danger pour la personne elle-même ou pour autrui.  Le fait d'être en marge de la société n'est pas constitutif d'une maladie mentale ;
  • Représenter un danger pour soi-même ou pour autrui. Il faut mettre en péril sa santé ou sa sécurité ou représenter une menace grave pour la vie ou l’intégrité d’autrui.  Il faut que cet état de dangerosité soit la conséquence de la maladie mentale ;
  • Ne pouvoir être soigné par aucun traitement approprié. La jurisprudence considère que cette condition est également remplie si la personne refuse de se soigner ou de suivre le traitement prescrit.

Si la personne remplit les 3 conditions, une mesure de mise en observation peut lui être imposée. Cette mesure peut être une mise en observation en milieu hospitalier ou en milieu familial.

 


Lien


Références :

Dernière modification : le mardi 26 Octobre 2021
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser