Changer de langue : NL

Cinéma : histoires de SAM Ajouté le 03/12/2021 à 12h10

Superman, Wonderwoman, Flash Gordon… Les aventures de Super-héros connaissent depuis toujours un franc succès au cinéma… Mais qu’en est-il des histoires des SAM, les héros du quotidien et de leurs proches fragilisés ? Nombreuses sont les situations vécues SAM mises en lumière sur le Grand Ecran !

Cinéma : histoires de SAM

L’équipe SAM a sélectionné quelques longs métrages, primés ou non, qui abordent différentes façons d’être SAM et d’accompagner une personne fragilisée :

  • Wonder : August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller à l'école. Aujourd'hui, il rentre en CM2 à l'école de son quartier. C'est le début d'une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d'esprit. L'aventure extraordinaire d'Auggie finira par unir les gens autour de lui.
    Découvrez dans cette bande annonce, August et tous les SAM qui vont prendre ce rôle à leur insu autour de ce petit garçon extraordinaire : Bande Annonce.
  • Intouchables : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement... Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra... Intouchables.
    Omar Sy dans le rôle de Driss, un SAM hors du commun pour Philippe incarné par François Cluzet : Bande Annonce.

  • Still Alice : Mariée, heureuse et mère de trois grands enfants, Alice Howland est un professeur de linguistique renommé. Mais lorsqu’elle commence à oublier ses mots et qu’on lui diagnostique les premiers signes de la maladie d’Alzheimer, les liens entre Alice et sa famille sont mis à rude épreuve. Effrayant, bouleversant, son combat pour rester elle-même est une magnifique source d’inspiration.
    Alice, incarnée par la bouleversante Julia Moore, perd la mémoire progressivement. Sa famille, les SAM qui l’entourent, profitent avec elle du temps qui leur reste : Bande Annonce.

  • De rouille et d’os : Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C'est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c'est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s'occupe du petit et il fait beau. À la suite d'une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d'assurance. C'est une princesse. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d'orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu'un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d'illusions. Il va l'aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.
    Le belge, Mathias Schoenaerts va se révéler brillant dans ce rôle de SAM aux côtés d’une fragile Stephanie incarnée par la juste Marion Cotillard : Bande Annonce.

  • Le Discours d’un Roi : Les années 1930, au Royaume-Uni. Le prince Albert vit un grave problème de bégaiement. L'abdication de son frère aîné l'oblige à monter sur le trône.
    Grâce à son logopède aux méthodes peu communes interprété par Geoffrey Rush, « Bertie » (Colin Firth) fera d’immenses progrès : Bande Annonce.
  • De toutes nos forces : Julien souffre d'un handicap qui l'empêche d'accomplir ses rêves d'adolescent. Il participe alors au triathlon de Nice aux côtés de son père.
    Inspiré d’une histoire vraie, ce film met en exergue la relation « père-fils » mais aussi la présence bienveillante d’une mère, incarnée par Alexandra Lamy, qui endosse le rôle de SAM auprès de son enfant en situation de handicap : Bande Annonce.

  • La forêt de mon père : Gina, 15 ans, grandit dans une famille aimante en lisière de forêt. Elle admire son père Jimmy, imprévisible et fantasque, dont elle est prête à pardonner tous les excès. Jusqu’au jour où la situation devient intenable : Jimmy bascule et le fragile équilibre familial est rompu. Dans l’incompréhension et la révolte, Gina s’allie avec un adolescent de son quartier pour sauver son père.
    A travers ce film, la réalisatrice Véro Cratzborn met en avant la situation des SAM, parfois très jeunes, qui soutiennent un parent ayant des troubles mentaux : Bande Annonce.

  • Hors Norme : Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés d’hyper complexes. Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.
    Les professionnels de secteur médico-social peuvent aussi prendre le rôle de SAM pour leurs bénéficiaires. Vincent Cassel et Reda Kateb prennent d’ailleurs ce rôle très à cœur ! Bande Annonce.

  • Chamboultout : Béatrice célèbre avec les siens la sortie de son livre : elle y raconte l’accident de son mari qui a bouleversé leur vie. Frédéric a perdu la vue et ne peut s’empêcher de dire tout ce qu’il pense : c’est devenu un mari imprévisible et sans filtre bien que toujours aussi drôle et séduisant. Mais ce livre, véritable hymne-à-la-vie, va déclencher un joyeux pugilat car même si Béatrice a changé les noms, chacun de ses proches cherche à retrouver son personnage. Le groupe d’amis et la famille tanguent…mais certaines tempêtes sont salutaires.
    Béatrice incarnée à l’écran par Alexandra Lamy est SAM de son mari Frédéric (José Garcia), elle utilise l’écriture pour livrer son témoignage : Bande Annonce.
  • Nos étoiles contraires : Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d'un groupe de soutien pour les malades du cancer.
    Dans ce film, bien qu’ils soient malades, ce couple va prendre le rôle de SAM l’un pour l’autre entourés par la bienveillance mais également l’inquiétude bouleversante de leurs proches : Bande Annonce.

  • Le Père : Alors qu’il vieillit et devient de moins en moins autonome, un père refuse l’aide de sa fille. Voyant la situation se dégrader, il commence à douter de ses proches, de son propre esprit et même de ce qui est réel.
    Les maladies neurodégénératives font partie des situations où les proches endossent progressivement le rôle de SAM, avec toutes les difficultés que cela représentent : Bande Annonce.

Cette liste de films non-exhaustives abordent différentes façons d’endosser le rôle de SAM et de voir un proche perdre, subitement ou progressivement, son autonomie. L’occasion d’ouvrir la discussion sur certains sujets sensibles ; de mettre des mots et des images sur un ressenti parfois difficile, parfois heureux que seuls les SAM connaissent ou connaitront.

Envie de découvrir plus de films où les SAM sont mis en lumière ? Rendez-vous sur notre playlist SAM distrait sur Youtube !

author pic Source de
l'article

SAM le Réseau des Aidants / Réseau SAM

Le projet «Solidaire A la Maison» (SAM) a démarré en 2016, initialement au sein de l'asbl Aidants Proches Bruxelles, avant de devenir une asbl distincte en 2018. «Ah si j'avais su que ce type de structure existait » (...) « Je vous appelle mais je ne peux pas être aidé ... c'est ma femme l'aidant proche pas moi » (…) Interpelée par les appels téléphoniques témoignant de l’énergie que ceux-ci devaient consacrer à la recherche d’informations et de leur épuisement, l’équipe de SAM s’est mobilisée avec comme but de permettre aux aidants de consacrer leur énergie à l’accompagnement et au soutien de l'aidé. Pour ce faire, SAM s’est attelé à la création d’un site www.reseau-sam.be visant à faire en sorte que tout aidant trouve de l’aide et que toute aide puisse trouver le public auquel elle s’adresse.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser