Changer de langue : NL

Ai-je droit à un supplément d'allocations familiales si je suis malade ou invalide? Ajouté le 24/09/2021 à 15h08

Avant d'aller plus loin

La réforme des allocations familiales a changé certaines choses depuis le 1er janvier 2019, et depuis le 1er janvier 2020.

Pour plus d’informations, voyez la fiche « Qu’est-ce qui change avec la réforme des allocations familiales ? ».

Oui, à certaines conditions.

  • Vous devez être :

    • travailleuse en congé de maternité ;

    • travailleur(se) percevant des indemnités de maladie ;

    • travailleur(se) percevant des indemnités d'invalidité ;

    • travailleur(se) percevant des indemnités de maladie professionnelle ;

    • travailleur(se) percevant des indemnités d'accident du travail ;

    • handicapé exerçant une profession.

 

  • Vous devez être malade ou en incapacité de travailler depuis au moins 6 mois (le supplément est accordé à partir du 7ème mois) – sauf pour les invalides et pour les handicapés sans profession.

  • Vos revenus, ou ceux de votre ménage, ne peuvent pas dépasser 30.984 EUR bruts par an. (= le montant pour avoir droit au supplément social)

Si vous avez droit au supplément social et si vous êtes malade ou invalide, à partir du 7ème mois d'incapacité votre supplément social est remplacé par le supplément invalidité.

Le montant (indexé) de ce supplément est de :

1er enfant 109,17 EUR
2ème enfant 31,45 EUR
3ème enfant est les enfants suivants 5,52 EUR
3ème enfant et suivants dans une famille monoparentale 25,36 EUR

 

Si vous avez droit au supplément pour un mois, vous le gardez pour tout le reste du trimestre et pour le trimestre suivant.

Si vous recommencez à travailler et si vos revenus restent inférieurs au montant plafond, vous gardez votre supplément pour 8 trimestres maximum.

Si vous êtes séparé du parent qui ouvre le droit à ce supplément (donc du parent qui est malade, invalide ou handicapé), vous y avez quand même droit, si vos revenus sont inférieurs au plafond.

En principe, votre dossier fait l’objet d’un examen automatique au moment du calcul du supplément social. Il ne faut plus demander le supplément. Cependant si votre situation a changé, n’hésitez pas à contacter votre caisse d'allocations familiales.

Votre droit au supplément est validé 2 ans plus tard, quand votre caisse d'allocations familiales recevra le flux fiscal (informations exactes sur vos revenus).
Attention donc, si vous êtes tout juste sous le montant maximum de revenus pour avoir droit au supplément, vous pourriez devoir rembourser le supplément 2 ans plus tard (si la caisse se rend compte que vos revenus étaient supérieurs au montant maximum).

Pour plus d'informations sur ce supplément, voyez le site internet de FAMIWAL.


Lien


Références :

Dernière modification : le vendredi 24 Septembre 2021
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser