Changer de langue : NL

Je ne sais pas payer les droits de succession. Que faire ? Ajouté le 30/03/2021 à 10h42

Vous pouvez toujours contacter le receveur du bureau Sécurité juridique (ancien bureau de l’enregistrement). Vous trouvez ses coordonnées sur le courrier d'avis de paiement des droits de succession.

Vous pouvez négocier un plan de paiement en lui expliquant votre situation.

Le bureau compétent est celui auprès duquel la déclaration de succession a été déposée.

Par exemple, le receveur peut prendre une hypothèque sur un bien immeuble, ou suspendre le paiement des droits de succession le temps que le bien soit vendu.

Dans tous les cas, vous devez payer l'entièreté des droits de succession dans les 5 ans du décès.

La demande de plan de paiement est une démarche personnelle à chaque héritier.

Ne restez pas passif si vous n'arrivez pas à payer les droits de succession! Les intérêts de retard courent (7%/an) et l’administration fiscale peut mettre en œuvre des procédures de récupération comme par exemple des saisies.

Si vous avez besoin d'aide pour négocier un plan de paiement, n'hésitez pas à demander à votre notaire ou à consulter un service de médiation de dettes auprès du CPAS de votre commune.


Lien


Références :

Dernière modification : le mardi 30 Mars 2021
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser