Changer de langue : NL

Je suis malade, dois-je avertir mon employeur ? Ajouté le 04/01/2022 à 16h18

Avant d'aller plus loin

Attention, il existe des règles particulières et complexes pour les maladies professionnelles, c’est-à-dire les maladies dont vous souffrez à cause de votre travail.

Cette fiche ne concerne que la maladie ordinaire ; pas les maladies professionnelles.

Oui, si votre maladie vous rend incapable de travailler.

Vous devez avertir votre employeur immédiatement, c’est-à-dire le jour-même de votre incapacité, sauf exceptions (par exemple si vous êtes hospitalisé en urgence).

Vous ne devez pas nécessairement avertir votre employeur par écrit.
Vous pouvez l'avertir par téléphone, par mail, sms, fax, ou même via votre famille, etc.

Mais vous devez en principe pouvoir prouver que vous l’avez effectivement averti.

Dans certains secteurs d’activité et dans certaines entreprises, des règles plus strictes sont imposées.

Par exemple, un règlement de travail peut imposer d'envoyer un certificat médical dans tel délai, etc.

Renseignez-vous auprès de votre service du personnel, ou lisez votre règlement de travail, pour connaître les règles dans votre entreprise.

De toute façon, votre employeur peut contrôler votre réelle incapacité de travail.
Il peut donc vous demander un certificat médical, et/ou vous demander de consulter un médecin-contrôleur (ou médecin de contrôle).


Lien


Références :

Dernière modification : le mardi 04 Janvier 2022
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser