Changer de langue : NL

Qui va me payer pendant ma maladie? Ajouté le 28/04/2021 à 13h36

Avant d'aller plus loin

Attention, il existe des règles particulières et complexes pour les maladies professionnelles, c’est-à-dire les maladies dont vous souffrez à cause de votre travail.

Cette fiche ne concerne que la maladie ordinaire ; pas les maladies professionnelles.

Cela dépend de:

  • la durée de votre maladie;
  • et de votre statut (ouvrier ou employé).

Au début, votre employeur doit vous payer votre rémunération normale (ou une partie de votre rémunération) pendant une certaine période. C’est ce qu’on appelle le salaire garanti.

Après la période de salaire garanti, la mutuelle vous paye des indemnités d'incapacité de travail, si vous remplissez toutes les conditions.

Pour plus d’informations, voyez la rubrique « Maladie - incapacité de travail ».

Attention :

  • Votre employeur ne doit vous payer le salaire garanti que si vous avez rempli toutes vos obligations (avertir l’employeur, remettre un certificat médical, etc.).
  • La durée du salaire garanti est en principe de 30 jours pour les employés et pour les ouvriers.

Attention, il y a une condition d'ancienneté pour les ouvriers et certains employés qui ont un contrat de travail de courte durée. Ils doivent avoir au moins 1 mois d'ancienneté pour recevoir le salaire garanti.

  • Le salaire garanti est différent selon que vous êtes employé ou ouvrier.
    • Si vous êtes employé, vous avez en principe droit à 100 % de votre rémunération pendant les 30 premiers jours d’incapacité de travail.
    • Si vous êtes ouvrier, vous recevez en principe 100 % durant les 7 premiers jours, et un autre pourcentage par la suite.
      Mais la mutuelle complète: vous recevez donc l'équivalent de votre salaire.
  • Si vous tombez malade au cours d'une journée de travail (vous êtes venu au travail et vous avez commencé à travailler), votre employeur doit vous payer votre rémunération pour ce jour-là.
     
  • Il existe des règles particulières pour:
    • les travailleurs à durée déterminée de moins de 3 mois;
    • les ouvriers;
    • les travailleurs domestiques;
    • les travailleurs à domicile.
  • Si vous êtes ouvrier, ou employé avec un CDD de moins de 3 mois, et si vous tombez malade après moins d’1 mois de travail, vous n'avez pas droit au salaire garanti.
    Mais:
    • Vous avez droit à des indemnités de la mutuelle.
    • Si vous atteignez 1 mois d'ancienneté au cours de la maladie, vous avez droit au salaire garanti pour les jours d'incapacité qui se situent après 1 mois d'ancienneté.
    • Si vous tombez malade au cours d'une journée de travail (vous êtes venu au travail et vous avez commencé à travailler), votre employeur doit vous payer votre rémunération pour ce jour-là.
  • Le jour de carence est supprimé pour tous les travailleurs (depuis le 1er janvier 2014).
    Le jour de carence (c'est-à-dire le premier jour de maladie qui n'est pas rémunéré) s'appliquait pour les ouvriers, mais de nombreux secteurs avaient déjà écarté cette règle.


Lien


Références :

Dernière modification : le mercredi 28 Avril 2021
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser