Quel est le montant de ma Grapa si je vis avec une amie ou avec ma sœur ? Ajouté le 11/01/2021 à 14h25

Vous recevez la Grapa au taux de base, dès que vous vivez avec une autre personne (sauf exceptions, notamment pour les maisons de repos et pour les enfants).

Peu importe qu’il s’agisse de votre sœur, d’une amie ou d’une parfaite inconnue.
Il suffit que vous partagiez votre résidence principale (Grapa) avec quelqu’un d’autre.
Il n’est pas nécessaire que cette autre personne se domicilie à la même adresse que vous. C’est la cohabitation de fait qui compte.

Pour plus d'informations, voyez le site internet du Service fédéral des Pensions (SFP).

Vous recevez donc, au maximum, 789,47 EUR par mois (montant augmenté le 1er janvier 2021).

Mais le SFP déduit certaines de vos ressources et celles de votre amie ou sœur (revenus professionnels, allocations de chômage, pension alimentaire, pension de retraite, etc.).

Attention, tous ces revenus sont pris en compte différemment, selon différents pourcentages.

De plus, certains revenus sont immunisés: ils ne sont pas pris en compte (notamment les aides du CPAS, les allocations familiales et les allocations pour personnes handicapées).

Pour plus d'informations, voyez le site du SFP.

Si vous n’avez aucun de ces revenus, vous recevez le montant maximum de la Grapa, au taux de base.


Lien


Références :


Documents :

Dernière modification : le lundi 11 Janvier 2021
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser