Être SAM : Passer le relais Ajouté le 18/05/2020 à 13h43

Dossier rédigé par un professionnel

Endosser le rôle de SAM peut parfois être lourd à porter lorsqu’on est seul et l’entourage du SAM peut lui-même s’avérer précieux. Parallèlement aux professionnels de la santé, se trouve un soutien discret et bénévole : l’aide informelle.

Être SAM : Passer le relais

Amis, familles, voisins ou simplement bénévoles, les soutiens et relais informels sont multiples. Il peut être judicieux, par moment, d’y faire appel afin d’éviter l’épuisement souvent engendré par le stress inhérent au quotidien des SAM.

VOIR Dossier : « Être SAM : lutter contre le stress »

Malheureusement, l’isolement social engendré par la relation aidant-aidé peut rendre cela compliqué mais des relais existent, qu’ils soient ou non organisés.

Il est, par exemple, intéressant de s’organiser dans la mesure du possible avec d’autres proches (familles ou amis) qui peuvent, régulièrement ou ponctuellement, prendre le relais dans différents aspects pratiques de la vie quotidienne de la personne en perte d’autonomie : faire quelques courses, passer prendre des nouvelles, accompagner lors d’un déplacement, etc.

Soutien de proximité

Si le SAM et son proche sont seuls où ils se trouvent ou qu’ils ne souhaitent pas faire appel à leurs proches, il existe des « soutiens de proximité ». L’organisation d’un réseau de bénévoles dans le quartier peut permettre de palier à l'absence d’entourage direct.

Les services de télé-vigilance

Pour se mettre en place les services de télé-vigilance font généralement appel aux soutiens informels pour venir en aide aux personnes en perte d’autonomie lorsqu’elles ont fait une chute ou qu’elles ont besoin d’un coup de main.

En réalité, il s’agit d'en appeler avant toute chose à la solidarité en impliquant sur la liste des contactants de l’abonné tant ses voisins directs que ses proches avec un ordre de priorité.

Les associations de soutien aux proches de malades

Parfois, les groupes de paroles organisés par les associations de soutien aux proches de patients peuvent créer de véritables liens. Au-delà d’un espace d’échanges, certaines associations proposent un soutien plus concret en fournissant une aide pratique (transport, répit, etc.).

D’ailleurs l’ASBL Aidants Proches propose entre autres « la carte d’urgence ». Il s’agit de deux cartes au format papier ; l’une indiquant le nom du SAM en cas de problèmes pour la personne en perte d’autonomie et l’autre mentionnant les coordonnées de la personne aidée par le SAM s’il lui arrive malheur. Ainsi le relais pourra être passer sans difficulté !

Ci-dessous, vous trouverez de plus amples explications sur les différentes aides informelles, des SAM à part entière.

Pour trouver un appui de la part des professionnels, retrouvez notre dossier : « À la découverte de ces professionnels qui épaulent les SAM ».

Ressources liées à ce dossier

Le support de la famille et des amis

0
Source originale de la vidéo :

SAM Informe - Télé-Secours

0
Source originale de la vidéo :

SAM Informe - Bras dessus Bras Dessous

0
Source originale de la vidéo :