Le handicontact Ajouté le 22/02/2021 à 14h17

Le handicontact

Pour les SAM, il n’est pas toujours facile de se retrouver dans les démarches à effectuer pour son proche. Si vous êtes SAM d’une personne souffrant d’un handicap, un métier "sur-mesure" a été créé pour vous soutenir.

Être SAM n’est pas de tout repos. Il faut jongler entre deux vies, les démarches administratives sont souvent compliquées, sans compter que les administrations sont parfois trop éloignées de son domicile.

C’est en partant de ces constats que la fonction du « handicontact » a été créée au sein des administrations communales wallonnes, dans un premier temps, puis bruxelloises. Aujourd’hui, on compte plus de 200 handicontacts répartis dans 157 communes de Belgique francophone.

 

Qu’est-ce qu’un handicontact ?

L’AviQ, agence wallonne en charge des questions liées au handicap, notamment, définit le handicontact comme étant un « référent de proximité communal » dont la mission consiste à informer et orienter les personnes handicapées et leurs proches vers les organismes et services aptes à répondre à leurs besoins.

Dans sa mission, le handicontact n’agit pas seul : il se situe au cœur d’un réseau de conseillers et services d’aide aux personnes handicapées. Il noue des contacts avec les organismes et associations portées sur l’aide aux personnes handicapées.

 

Que peut-il vous apporter ?

Le handicontact est votre relai auprès des administrations publiques, des mutuelles, CPAS, etc. Il se charge de vous mettre en lien avec les interlocuteurs adéquats.

Son domaine d’intervention est vaste. D’après Françoise Tangre, coordinatrice du projet « handicontacts » au sein de l’AviQ, les demandes les plus fréquemment traitées par les handicontacts concernent les allocations pour personnes handicapées (15%), les questions d’ordre financier (11%), les services de transport adapté (11%), le logement (10%), ou encore l’emploi et la formation (9%).

Pour répondre au mieux à toutes les demandes formulées, les handicontacts suivent des formations organisées par l’AviQ.

 

Où trouver un handicontact ?

La situation en Wallonie

En Wallonie, chacune des 5 provinces (Brabant wallon, Hainaut, Liège, Luxembourg et Namur) abrite une quarantaine de handicontacts.

Consultez la liste des handicontacts pour chaque province en cliquant sur les liens ci-dessous.

Liste des handicontacts dans la province du Brabant wallon
Liste des handicontacts dans la province du Hainaut
Liste des handicontacts dans la province de Liège
Liste des handicontacts dans la province de Luxembourg
Liste des handicontacts dans la province de Namur

 

Retard à Bruxelles

À Bruxelles, le projet du handicontact est encore en cours de processus. Dans la capitale, Uccle est la seule commune qui a d’ores et déjà concrétisé ce service.

Le service « handicontact » ucclois fonctionne sur le principe du guichet unique. Il a été développé par le service de l’Action sociale en collaboration avec le conseil communal.

Si vous souhaitez prendre contact avec ce service, contactez madame Isabelle Charlier au 02/348.68.22, du lundi au vendredi entre 8h30 et 15h30.

 

author pic Source de
l'article

SAM le Réseau des Aidants / Réseau SAM

Initié en 2016 par l’ASBL Aidants Proches Bruxelles et son projet baptisé alors « Mon Réseau Aidant Bruxelles », le « Réseau SAM » est sorti de sa phase-pilote en septembre 2018 et repris dès lors par l’ASBL éponyme : « SAM-le Réseau des Aidants » créée spécifiquement pour faire évoluer cette initiative d’envergure. Le leitmotiv : « tous les aidants proches sont des SAM mais tous les SAM ne sont pas forcément aidants proches » caractérise la volonté de l’association de travailler en prévention, avant que les aidants ne se trouvent épuisés par la situation. L’idée est de les soulager dans leur quotidien en donnant de la visibilité aux soutiens existants mais également en proposant une campagne de communication calquée sur le modèle du « BOB » et facilitant donc l’auto-reconnaissance des aidants avant qu’ils ne tombent dans l’épuisement. Sur le Réseau SAM, les personnes dites « Solidaires à la Maison » (pour « SAM »), c’est-à-dire toutes personnes soutenant un proche en perte d’autonomie à cause de la maladie, du handicap ou de l’âge avancé, trouveront du soutien via un annuaire médico-social, des infos utiles et un espace d’échanges entre paires et avec certains professionnels du secteur.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser