Comment faire un don d’organes ou donner mon corps à la science ? Ajouté le 31/01/2020 à 11h15

  1. Don d’organes

Vous êtes d'office donneur d’organes si vous êtes en bonne santé et que ne vous y êtes pas opposé.

Si vous refusez d'être donneur d'organes, vous devez faire une déclaration à la commune.

Avant tout prélèvement d’organe, chaque hôpital vérifie dans le registre national si vous vous y êtes opposé ou non.

Votre famille proche peut également s’opposer au don d’organes. Pour empêcher cela, vous pouvez effectuer une déclaration de consentement à la commune.

Si vous avez effectué une déclaration de consentement, votre famille ne peut plus s’opposer au don de vos organes.

Vous trouverez un modèle de déclaration de consentement/refus dans les documents types joints à cette fiche.

  1. Don du corps à la science

Si vous voulez donner votre corps à la science, vous devez en exprimer clairement la volonté.

Vous devez prendre contact avec la faculté de médecine de l’université à laquelle vous souhaitez donner votre corps. Elle vous remettra un formulaire à remplir.

Vous trouverez un modèle de formulaire de don du corps à la science dans les documents-types joints à cette fiche.

Pour plus d’informations sur le don d’organes ou sur le don de votre corps à la science, visitez le site de Beldonor.


Lien


Références :


Documents :

Dernière modification : le vendredi 31 Janvier 2020
Consulter l'article
author pic Source de
l'article

Droits Quotidiens

Droits Quotidiens est une association solidaire, qui travaille au quotidien sur la compréhension du droit. Nous mettons à disposition, depuis plus de 20 ans, des informations pertinentes et continuellement actualisées, dans différents domaines du droit : famille, logement, argent, travail, étrangers, protection sociale & justice. Notre objectif est de permettre à chacun d’accéder à la bonne information juridique, compréhensible, et au bon moment. Droits Quotidiens propose différents services en langage juridique clair, à destination des intermédiaires professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les professions juridiques. Ces services juridiques comprennent, entre autres : - un service de consultations par téléphone, - des sites internet comportant des questions/réponses en langage clair, des formations sur différentes thématiques juridiques, - des publications : des modèles de lettres, - des brochures, des outils pédagogiques, des contrats compréhensibles, etc. - des services de langage juridique clair pour les juristes.

Ces articles pourraient vous intéresser