Pas toujours évident de planifier ses vacances lorsqu’on est SAM et pourtant… S’organiser est essentiel pour s’assurer un séjour agréable en compagnie ou non de son proche en perte d’autonomie.

Le répit est trop souvent négligé or il est parfois nécessaire de faire une pause loin de ses tracas de SAM. Les vacances d’été annuelles sont une belle occasion de s’accorder du temps pour soi sans pour autant négliger ses responsabilités. 

Partir pour mieux revenir

Evidemment, ce n’est pas facile de confier son proche à quelqu’un d’autre le temps de se ressourcer mais pour cela, il est possible de faire appel à des professionnels.

Les aides familiales et les gardes à domicile peuvent prendre le relais si la personne est capable de rester à domicile sans surveillance quelques heures par jour.

 

 

Sinon, le court séjour reste une solution optimale pour garantir la sécurité et les soins de son proche en cas d’absence prolongée. Il vaut parfois mieux envisager ce type d’alternative pour souffler un peu que de s’épuiser et finir par ne plus avoir d’autres choix que l’institutionnalisation définitive de son proche.

Après avoir mis en place ces services, il est temps de penser à réserver des congés dans une ambiance sereine. Les petites tensions quotidiennes de la vie de SAM pourront s’apaiser et les retrouvailles n’en seront que meilleures !

Inséparables

Il n’est pas toujours possible de quitter son proche pour partir en congé. Qu’à cela ne tienne, des solutions existent pour partir en vacances malgré tout !

Des centres de répits proposent de prendre en charge les personnes en perte d’autonomie sur place pendant que l’entourage s’offre quelques rares moments de détente. Malheureusement, les centres de ce genre sont trop peu nombreux et les places sont donc limitées, il est donc impératif de réserver bien à l’avance son séjour.

Certains lieux de vacances se sont également adaptés à la demande et proposent des équipements spécifiques pour accueillir un public porteur de handicap. Si le SAM doit, dans ces circonstances, tout de même s’occuper de son proche, il peut profiter d’un cadre adéquat et dépaysant.

Être accompagné de son proche en perte d’autonomie même en vacances n’est, en l’occurrence, définitivement pas synonyme de stress mais plutôt d’une ambiance familiale à toute épreuve.

Voyages adaptés

Une dernière option existe afin que tout le monde puisse profiter de vacances sereines et reposantes : les voyages adaptés.

Certaines organisations proposent des voyages adaptés à un public particulier. Par exemple, les offres pour des séjours destinés exclusivement aux seniors ou bien aux personnes porteuses de handicap sont apparues sur le marché.

Ainsi, une équipe spécialisée emmène les personnes en perte d’autonomie en vacances durant quelques jours ; permettant ainsi à l’entourage de faire de même de son côté.

De quoi partager l’une ou l’autre anecdotes estivales au retour de congé !

Peu importe la solution envisagée… penser aux vacances d’été et s’organiser, il n’y a rien de tel pour oublier un instant la grisaille hivernale !

NB : L’ensemble des coordonnées citées dans cet article se trouve dans le Guide médico-social de SAM, le Réseau des Aidants. Bien sûr ces listes ne sont pas exhaustives et sont régulièrement mises à jour.

Retour