Rester chez soi : Comment ne pas mourir d’ennui ? Ajouté le 27/03/2020 à 14h44

Être SAM demande parfois de faire des efforts en terme d’animations et d’imagination. En effet, proposer des activités à une personne fragilisée n’est pas toujours aisé… Mais alors que faire si on ne peut même plus sortir ?

Rester chez soi : Comment ne pas mourir d’ennui ?

A tue-tête !

Votre passion commune c’est la musique ? Qu’à cela ne tienne ! Rester chez vous et organiser un blindtest ou un super Karaoké en famille. De quoi s’amuser sans voir le temps passer… Gare aux maux de têtes !

  • Youtube - Blindtest : la plateforme YouTube regorge de BlindTest en tous genres… Musique de film, Disney, année 80 ou chansons françaises ; cliquez, écoutez, buzzez !
  • Youtube – Karaoké : Pareil pour les plus grands tubes de karaoké, une bonne connexion internet suffit pour s’éclater la voix grâce à Youtube.
  • KaraFun : Site internet incontournable pour les amateurs de Karaoké, vous trouverez votre bonheur sur KaraFun.

Jouer en famille !

Rien de tel qu’un jeu de société pour animer les soirées ou après-midi en famille. Adapté à tous les publics, voici quelques listes de jeux sympas à commander en ligne.

Rester chez soi : Comment ne pas mourir d’ennui ?

Taper le carton comme « au bon vieux temps » !

Rien de plus simple que de se changer les idées avec 52 cartes ! En effet, avec un même jeu il est très facile d’être créatif ou bien tout simplement de revenir aux Classiques. Du traditionnel « Bataille » pour les plus novices au « Solitaire » pour les personnes isolées en passant par le « Whist » pour les plus expérimentés… Voici quelques règles pour s’amuser à jouer aux cartes :

Bien sûr il y a d’autres petites choses du quotidien à faire pour s’occuper comme lire un bon livre, écouter un CD ou encore regarder un chouette film. Mais aussi toutes ces choses qu’on remet systématiquement à plus tard… Rester chez soi ? C’est l’occasion ou jamais !

author pic Source de
l'article

SAM ASBL /Fondation d'Utilité Publique

Le projet SAM a démarré en 2016, à l’initiative d’Aidants Proches Bruxelles. L’objectif de ce projet est de rendre visible l’offre existant actuellement à destination des aidants, ceci afin de soulager leur quotidien. Travailler à la prévention en facilitant l’accès à l’information et les interactions avec la communauté des SAM… Prévenir plutôt que guérir. L’un des objectifs majeurs de l’association étant la prévention. Rapidement on se rend compte qu’il est important de réfléchir à un point essentiel « tous les aidants proches sont des SAM mais tous les SAM ne sont pas forcément aidants proches ». Les études prouvent qu’une personne se déclarant « aidant proche » se trouve déjà en situation d’épuisement car elle n’a pas trouvé de soutien adéquat en amont. Aussi, inspirée de la campagne « BOB », c’est ainsi que nait l’identité «SAM». Elle a pour but de faciliter l’auto-reconnaissance de ces aidants potentiels et de créer un réflexe « Je suis SAM ». C’est pourquoi, en mai 2018, l’asbl Aidants Proches Bruxelles passe le relais à l’asbl SAM le Réseau des Aidants, créée spécifiquement pour porter ce projet qui sort de sa phase pilote et s’étend à partir de cette date à la Wallonie.

Du même auteur

Ces articles pourraient vous intéresser