Répit : se préserver pour continuer Ajouté le 26/06/2020 à 14h42

Dossier rédigé par un professionnel

Comme dans la célèbre fable « Le Lièvre et la Tortue », la morale pour les SAM serait « rien ne sert de courir ». L’idée est d’inviter les SAM à s’accorder une pause de temps à autre pour pouvoir rester endurants plus longtemps.

Répit : se préserver pour continuer

La grande majorité des SAM cumulent de nombreuses tâches et finissent par s’épuiser au point de mettre en danger leur propre santé. Entre prendre soin de son proche fragilisé, s’occuper de sa vie de famille et/ou de sa vie professionnelle, il n’est pas aisé de continuer à prendre convenablement soin de soi ! Un bon indicateur pour mesurer son niveau d’épuisement est l’échelle de Zarit.

Voir Dossier : « Être SAM : Lutter contre le stress »

Ce dossier met donc en lumière différentes sortes de répit : prise en charge du proche fragilisé à domicile, moments répits destinés aux aidants, courts séjour en institution ou encore centre de jour ; les pistes sont nombreuses mais souvent méconnues.

De quelques heures…

Par exemple, des aides ponctuelles mais régulières qui permettent de se consacrer à d’autres activités en laissant son proche en perte d’autonomie à une personne de confiance.

Il est possible de passer le relais à des professionnels comme des gardes à domicile qu’ils soient « spécialisés » (handicap, Alzheimer…) ou non, des aides familiales ou tout autre service de visite à domicile.

Certaines structures de répit proposent également un accueil en centre de jour (handicap, senior…). La plupart du temps, le transport est assuré ce qui permet aux SAM d’avoir une (ou plus) journée par semaine de temps libre durant laquelle la personne en perte d’autonomie est encadrée et animée de façon appropriée.

Enfin, il existe quelques structures spécifiques qui offrent un moment de répit durant quelques heures aux SAM comme par exemple la Casa Clara qui organise les journées « Familles » ou « Parents » pour les proches d’enfants atteints de pathologies lourdes ou d’un handicap.

Découvrez plusieurs pistes d’aide à domicile formelles ou informelles :

VOIR Dossier : « À la découverte des professionnels qui épaulent les SAM »

VOIR Dossier : « Être SAM : Passer le relais »

… à quelques jours !

Il est également envisageable de confier son proche à des institutions de façon temporaire, une durée plus ou moins longue en fonction des besoins de ressourcements (court séjour…).

Enfin, des séjours entièrement dédiés au répit existent pour prendre en charge dans un même lieu des personnes fragilisées et leurs SAM afin de garantir la continuité des soins du patient tout en proposant un moment de détente à leurs proches.

Si le besoin de répit se fait sentir sans possibilité de pouvoir mettre ce type de services en place, il existe aussi quelques méthodes de relaxation à pratiquer soi-même, chez soi, tout simplement en l’espace de quelques minutes.

Tout simplement parce qu’il est bien souvent temps de prendre un temps soi… Retrouvez les prestataires pouvant offrir un peu de répit dans la catégorie « Répit » ou toutes les activités du type : garde à domicile, aide familiale, centre de coordination, court séjour, etc. à partir de l’annuaire du Réseau SAM.

Ressources liées à ce dossier

SAM Informe - Bien-être et confort

0
Source originale de la vidéo :

SAM Informe - Bien être à Domicile

0
Source originale de la vidéo :

SAM Informe - Bras dessus Bras Dessous

0
Source originale de la vidéo :

SAM Informe - Baluchon Alzheimer

0
Source originale de la vidéo :

SAM Informe - Gammes

0
Source originale de la vidéo :