En cas de perte d'autonomie, quelles solutions "simples" existent pour aménager son domicile ?

Publié le 17/02/2021 Publié par Le Réseau SAM
Partagez cet article

Comment peut-on vivre dans la maison, malgré une perte d'autonomie ? En fait, le niveau d'autonomie dépend des besoins et des capacités physiques, mais aussi de la capacité mentale à gérer la vie quotidienne. Ainsi, certaines adaptations de la maison peuvent être utiles pour améliorer les conditions de vie à domicile.

Le Réseau SAM vous aide à identifier les pistes à creuser pour aménager votre domicile.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les chutes sont la deuxième cause de décès accidentels ou de décès par traumatisme involontaire dans le monde. Et, sans surprise, ce sont les seniors 👵 qui en sont le plus souvent victimes.

En effet, les personnes qui font le nombre de chute mortelle le plus important se situent dans la tranche d’âge des « plus de 65 ans » même si les enfants restent également un groupe sensible. Il est donc essentiel d’aménager l’environnement 🏡 des personnes fragiles pour éviter qu’elles ne prennent des risques inutiles.

Zones dangereuses : Quelles sont les pièces à "risque" de chutes ?

Certaines pièces de la maison, en particulier les escaliers et les salles de bain, sont plus à risque de chutes que d'autres.

Voici quelques conseils simples et peu coûteux pour renforcer la sécurité dans la maison.

Escaliers :

Assurez-vous d'installer des rampes ou des mains courantes (de préférence de part et d’autre de l'escalier) afin que les personnes faibles puissent s’y tenir en marchant. Vous pouvez également appliquer un autocollant antidérapant le long des marches pour améliorer la prise en main de la personne. Un monte-escalier peut également permettre aux personnes à mobilité réduite de continuer à accéder à l'étage en toute sécurité et sans s'épuiser.

Salle de bain :

  • Certaines salles de bain ne sont pas adaptables. Si l'idéal est une douche 🚿 à l'italienne (sans receveur de douche) et avec un tabouret et des garde-corps adaptés selon les besoins. Cependant, il existe également des tapis antidérapants pour les environnements mouillés et humides 💧 qui peuvent limiter les risques de glissade. La barre d’appui est également pratique et peut être facilement installée dans les toilettes 🚽

Comment aménager les pièces pour éviter les chutes ?

Les pièces de vie, celles où l'on passe le plus de temps normalement, comme le living ou les chambres ne sont pas sans danger pour les personnes à risque. Quelques adaptations peuvent rapidement être effectuées comme par exemples :

  • 👉 L’installation d’une moquette comme revêtement de sol ou, à défaut, des grands tapis. Cependant, il faut veiller à fixer le tapis avec du ruban adhésif double face pour éviter qu’il ne plisse et ne provoque une chute !

  • 👉 S'assurer de bien dégager les zones de passage. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on manque de stabilité dans ses déplacements tout obstacle peut déclencher une chute. Il faut donc éviter les meubles 🪑 trop rapprochés, les cordons électriques 🔌 qui trainent dans le chemin pour éviter que les personnes trébuchent. Grosso modo, faire en sorte qu’aucun objet ne soit dans les zone de passages les plus fréquentes.
  • 👉 Adapter les éclairages 💡 afin d’éviter les chutes durant la nuit. Il est très fréquent que les chutes surviennent la nuit, en particulier en se déplaçant aux toilettes 🚽 Il est important que la personne qui rencontre des difficultés à se déplacer puisse correctement voir ses pieds 🦶🏿
  • 👉 Une astuce complémentaire consiste à installer un détecteur de mouvement qui déclenche la lumière 💡 cela évite aux personnes de se déplacer vers l'interrupteur dans l'obscurité. Le détecteur allume la lumière dans les pièces dès qu’il perçoit une présence. La personne peut ainsi circuler plus aisément la nuit. 

Le senior 👴 peut sans problème réaliser ses petits aménagements avec son aidant 🐢 pour s’assurer que tout soit à sa mesure ; entre autres pour l’éclairage qui doit lui permettre de voir devant lui et non l’éblouir !

Quelques conseils pour adapter votre espace cuisine à vos difficultés et ainsi regagner en autonomie !

Adapter la cuisine 🍴 est essentiel car le jour où on ne peut plus se réchauffer un plat, recevoir sa famille, ses amis… le moral chute ! Alors comment faire pour conserver l’autonomie en cuisine le plus longtemps possible ?!

Voici quelques petites astuces pour rendre l’espace plus ergonomique sans forcément investir dans une cuisine adaptée.

L’idée de base est d’améliorer l’accessibilité et la sécurité et ainsi de limiter les efforts mais aussi les chutes ou les accidents.

Une cuisine divisées en cinq zones de travail

Les zones de rangement et de stockage

Il est également important de garder les espaces de stockage et de rangement organisés et de n’y garder que les ustensiles et matières premières fréquemment utilisées à portée de main. Par exemple, les couverts 🍴 et casseroles 🍳 les plus souvent utilisés seront rangés dans les tiroirs du haut. A l'inverse, vous devez mettre les éléments rarement utilisés comme les appareils, gadgets inutiles ou obsolètes que vous souhaitez conserver "au cas où" au fond du placard. Ainsi la personne qui cuisine ne doit faire aucun effort pour se pencher, se fatiguer et évitera de se blesser.


Autres idées également intéressantes qui paraissent évidentes mais qui mérite d’être soulignées :

  • 👉 Privilégier les tiroirs à la place des armoires qui obligent à s’abaisser.
  • 👉 Ne pas empiler trop d’objets dans les tiroirs et les armoires car cela contraint l’utilisateur à tout soulever pour saisir ce qui se trouve en-dessous.
  • 👉 Vérifier les poignées des portes ou des tiroirs : faire en sorte qu’elles soient suffisamment ergonomiques. Il est en effet souvent facile d’en changer pour un modèle plus facile à manipuler.

Enfin dernière astuces pour cette zone, si la cuisine existante dispose de beaucoup de meubles de rangement placés en hauteur, il existe des systèmes de motorisation ⚙️ permettant d’abaisser l’armoire et ainsi en faciliter l’accès sans perdre de place.

Les zones de préparation, de cuisson et de lavage 

Cuisiner peut devenir fatigant quand on est fragilisé, cela demande généralement d’effectuer beaucoup de petits mouvements répétitifs et de rester debout !

👉 Privilégier la station assise

Une bonne alternative pour éviter de s’épuiser trop vite est de cuisiner assis 🪑 ou du moins, effectuer certaines tâches comme l’épluchage en position assise. Pourquoi ne pas acheter un siège adapté à la position semi-debout ?

Certains éléments de cuisine peuvent éventuellement être installés sur roulettes ce qui permet au senior de s’asseoir quand il estime que c’est nécessaire tout en continuant son activité.

👉 Un plan travail à la bonne hauteur

Le plan de travail doit également se trouver à une hauteur permettant à la personne fragilisée de cuisiner confortablement sans avoir mal nulle part. Dans un monde idéal, tout le mobilier devrait être placé à bonne hauteur afin d’éviter tout risque de brûlure ou de chute à cause d’un four trop haut ou d’un lave-vaisselle trop bas.

Vous voulez aller plus loin que ces conseils de premier niveau, il existe des professionnels et/ou des associations pour vous conseiller et vous soutenir dans ces démarches d’adaptation du domicile 🏠 Un ergothérapeute pourra facilement indiquer, si nécessaire, les aménagements supplémentaires à réaliser pour améliorer le confort des seniors 👵🏽 sans forcément se ruiner.

Quels sont les professionnels de l'adaptation du domicile ?

L’ergothérapeute

LE professionnel 🧑‍⚕️ de ces questions d’adaptation du domicile c’est l’ergothérapeute ! Il pourra vous apporter des conseils personnalisés en fonction du lieu de vie à adapter et de la situation de handicap de la personne.

Il pourra vous indiquer, si nécessaire, les aménagements supplémentaires à réaliser pour améliorer le confort de vie de la personne âgée 👵🏽 ou en situation de handicap 🦽 sans forcément se ruiner.

Par l'intermédiaire de la mutualité, un ergothérapeute peut venir faire une première visite gratuite et donner quelques conseils en termes d'aménagement du domicile de la personne en perte d'autonomie. Il tiendra à la fois compte des besoins de la personne fragilisée mais également des renseignements que lui apportent les proches qui accompagnent quotidiennement les difficultés.

En apportant son expertise en tant que professionnel de l'adaptation du domicile 🏠 l'ergothérapeute pourra non seulement aborder les aides techniques comme les barres d'appui ou les montes escalier mais également proposer des pistes pour revoir l'organisation de l'habitation afin de la rendre d'une part plus sûre et d'autre part plus pratique afin de maintenir ou de rendre de l'autonomie à la personne dont l'état de santé est précaire.

Afin de mieux comprendre en quoi consiste l’intervention d’un ergothérapeute, nous vous proposons d’écouter Alexandrine, ergothérapeute qui nous parle de son métier en vidéo.

Après avoir fait un bilan de la situation et écouter les besoins de la personne en perte d'autonomie mais également des aidants formels et informels qui l'entourent, elle amène différentes pistes d'adaptations ou d'aménagements possibles. Cela va dépendre également de la pathologie de la personne accompagnée (Alzheimer, Parkinson, AVC...). Ces améliorations seront testées et réajustées si nécessaire lors de ses différents passages.


Plusieurs services d'ergothérapeutes existent en Belgique, en voici quelques-uns en vidéo dans nos SAM Informe :

Solival, le service d'ergothérapie de la Mutualité Chrétienne

L'union professionnelle des ergothérapeutes : Partenaire du Réseau SAM très impliqué dans l’autonomie. N’hésitez à consultez leur annuaire par spécialité !

Le service d'ergothérapie de Partenamut se rend gratuitement chez vous

Des professionnels du bricolage à votre service

Obtenir des conseils en termes d'aménagement c'est important et si certaines aides techniques comme les rampes ou les barres d'appui ne demandent pas de grandes compétences en matière de bricolage pour être installées ; d'autres aménagements nécessitent quelques travaux 🔨 Certaines associations ou sociétés proposent de prendre en charge la réalisation des travaux en vue de l'adaptation d'un domicile 🏡 pour une personne âgée et/ou handicapée.

👉 Access&Go-ABP

👉 Plain Pied

👉 Group H

Point sur le financement des aménagement du domicile

Il existe des aides financières 💰 ou des aides matérielles pour aménager correctement le domicile des personnes qui souhaitent rester chez elles

Les aides techniques et matérielles

Certaines aides matérielles sont octroyées par la mutuelle ou d’autres services dédiés au handicap : l’AViQ en Wallonie, le service Phare pour les Bruxellois francophones et le VAPH en Flandre (ou pour les bruxellois néerlandophones).

En effet, pour les personnes de moins 65 ans porteuses de handicap acquis ou non, les organismes communautaires en charge du handicap proposent leur intervention dans l’achat d’aides techniques 🦼 de matériel adapté et d’aménagement du domicile 🏠

Les mutualités que ce soit celle de l’aidant ou celle de l’aidé peuvent également intervenir sur le plan de l’aide à domicile en proposant des prestations de professionnels 🧑🏿‍⚕️ visant à soulager ou à assister les bénéficiaires dans les tâches du quotidien entre autres par le biais du service social et des centres de coordination.

Les aides financières

Au-delà des aides octroyées par l'AViQ et les autres instances officielles en charge du handicap, certaines provinces interviennent financièrement 💰 pour aider à l'aménagement du domicile des personnes handicapées et/ou âgées 👴 La province du Luxembourg octroie une aide selon certains critères tout comme la province du Brabant Wallon qui peut accorder une prime égale à 50 % du coût des travaux selon certaines modalités.

Une sécurité complémentaire : la télévigilance

Rester à domicile n’est pas toujours évident lorsqu’il y a un réel risque de chutes. Heureusement, des outils existent afin de permettre aux proches d’agir au mieux en cas d'incident en leur absence.

La télévigilance ⭕ constitue un moyen efficace, en cas de chute, pour permettre à l’entourage d’intervenir rapidement en cas de problème avec le bénéficiaire.

« Télévigilance », qu'est-ce c'est ?!

Il s’agit d’un boitier émetteur qui permet de lancer un appel vers une centrale téléphonique 📞 en cas de chute. L’usager est équipé d’un médaillon sous forme de collier 📿 ou de bracelet qu’il doit porter en permanence à son domicile.

Une simple pression sur ce médaillon permet d’envoyer un « signal de détresse » aux standardistes qui peuvent alors entrer en communication avec la personne qui lancé l'appel par le biais de l’émetteur. En général, il s’agit d’un gros boitier posé au mur qui agit comme un interphone.

La centrale téléphonique demande alors au bénéficiaire si « tout va bien », en fonction de la réponse ou de l’absence de réponse, les standardistes 📞 appelleront la liste des contacts de proximité de l’abonné. Il peut s’agir de voisins, d’amis ou de membres de la famille en bref : les aidants 🐢 de la personne en difficulté.

Toutefois, certains proposent également un service de personnes qui se déplacent au domicile du bénéficiaire afin de l’aider directement sans forcément faire appel aux proches.

Les standardistes leur demandent alors de se rendre au domicile du bénéficiaire afin de l’aider à se relever. Durant toute la durée de la procédure, la centrale téléphonique ☎️ reste en contact vocal avec la personne tombée afin de la rassurer et, si nécessaire, d’appeler l’ambulance 🚑 ou d'autres services d’urgence.

Lors de l’appel de détresse envoyé par le médaillon, la fiche 📁 du bénéficiaire apparait à l’écran des standardistes. Ainsi, ils ont accès à de nombreuses informations pouvant les éclairer sur la situation comme par exemples : les pathologies dont souffrent l’abonné ou encore l’endroit où se trouve l’appareil dans la maison ou l’appartement.

Protection de la vie privée

Certaines personnes sont parfois réticentes à l’idée d’introduire un tel dispositif au domicile de leur proche. Pourtant, il ne faut pas grand-chose pour mettre tout cela en place en dehors d’une ligne téléphonique ☎️ fixe.

Le fait que ce soit un émetteur permet aux appels d’être passés uniquement depuis le domicile vers la centrale téléphonique et non l’inverse ; cela garantit donc la protection de la vie privée des abonnés.

La télévigilance permet à la fois à la personne âgée fragilisée 👴 et à ses aidants 🐢 d’être rassurés. Plus besoin de ramper jusqu’au téléphone ou de patienter des heures sans l’aide de personne ; une simple pression sur le médaillon 📿 suffit pour enclencher le processus d’aide permettant ainsi d’agir au plus vite pour le bien-être de tous.

L'association Télé-Secours explique son système de télévigilance solidaire en vidéo :

Octapi propose également un système de télévigilance à l'aide de détecteur de mouvements

Retrouvez les professionnels qui peuvent vous accompagner dans l'aménagement d'un lieu de vie sur l'annuaire du Réseau SAM 🖥️

Résumé de l'article

Aménager le lieu de vie d'une personne âgée lui permet de rester plus longtemps chez elle en sécurité. En effet, quelques adaptations permettent de limiter le risque de chutes ou améliorer l'accessibilité des pièces : ☑️ Repérer les zones à risque ⚠️ ☑️ Dégager les zones de passage 🦽 ☑️ Adapter l'éclairage 💡 ☑️ Aménager la cuisine 🍴 ☑️ La télévigilance ⭕ ☑️ Plusieurs professionnels peuvent intervenir pour vous accompagner : ✔️ L'ergothérapeute 👩‍⚕️ pour donner des conseils en matière d'aménagement et d'aide technique ✔️ Les services de petits travaux 🔨 pour l'adaptation ☑️ Des aides financières 💰 et matérielles existent pour vous aider à rester à domicile 🏠
Partagez cet article